Jacques Brel revit à travers ses personnages dans la comédie musicale « C’était au temps », jouée au Le Fou Rire Théâtre en décembre 2017 et créée par Jean-Marie Delattre. Pour réussir ce pari, compter sur les talents des 5 comédiens-chanteurs de sa troupe ne suffit pourtant pas à l'auteur. Il lui faut également recourir à ceux d’autres musiciens, metteur en scène et scénographe.

Jacques Brel au piano  

La mise en scène par Nathalie Stas

L’auteur de la comédie musicale fait donc appel aux savoir-faire de Nathalie Stas pour mettre en scène son œuvre. Pour cause, c’est la personne idéale détenant les connaissances requises, car à la fois comédienne, metteur en scène, auteur compositeur et chanteuse. Elle a ainsi plus de 100 spectacles à son actif, tant en Belgique qu’en France. Elle guide donc les comédiens-chanteurs de « C’était au temps » dans leurs prestations pour qu’ils puissent mixer correctement avec leurs rôles humoristiques le sérieux et la poésie de Jacques Brel  dans ses chansons.

La scénographie par Francesco Deleo

La scénographie dont le son et la lumière est en outre confiée à Francesco Deleo, un professionnel qui s’occupe aussi actuellement de celle du « Du côté de chez l’autre » d’Alan Ayckbourn. Il est diplômé de La Cambre, le qualifiant apte à réaliser le décor de la comédie musicale comme il l’a fait pour ceux de nombreuses compagnies théâtrales. Ses expériences de 30 ans comptent donc entre autres la scénographie du Théâtre Royal des Galeries, de La Comédie de Bruxelles et de la Comédie Claude Volter.

Stijn Bettens à l’accordéon

Du côté des musiciens, on trouve Stijn Bettens à l’accordéon, un musicien accordéoniste qui travaille actuellement avec des orchestres symphoniques belges sur la scène internationale. Il dispose d’un Master of Arts obtenu auprès du Conservatoire de Gand et d’un certificat d’aptitude pédagogique avec Philippe Thuriot, Rony Verbiest et Tuur Florizoone. Autre que sa participation dans de nombreuses productions de scène musicale, il donne aussi des cours d’accordéon et de musique dans les académies d’Audenarde et de Wetteren.

Anne Creuen au piano

Sur le piano de « C’était au temps », on trouve par ailleurs Anne Creuen, une pianiste qui a appris le piano dès l’âge de 7 ans et s’est formée dessus au Conservatoire Royal de Mons. Là-bas, elle travaillait avec de nombreux illustres musiciens dans le domaine pour y obtenir son diplôme supérieur de solfège et de deux autres de piano. Elle s’est également perfectionnée sur l’accompagnement du chant, l’ayant poussé à approfondir le répertoire de l’opéra et de la mélodie. Elle dispose ainsi du talent nécessaire pour accompagner les comédiens-chanteurs de « C’était au temps ».

Christophe Devisscher à la contrebasse, basse et guitare

Christophe Devisscher, lui, enseigne la guitare basse et la contrebasse à l’Académie de Musique de Grimbergen. Ayant déjà expérimenté la musique classique et le heavy métal, il s’est ensuite tourné vers le jazz au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles. Au cours de son parcours, il s’est également investi dans la musique pop et folk ainsi que dans le jazz. Ses innombrables participations dans de nombreux projets à travers le monde le rendent ainsi apte à participer dans cette comédie musicale qu’est « C’était au temps ».

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot qbao ?

Fil RSS des commentaires de cet article